Una fiesta - Une fête


Cuando llega el 31 de diciembre, el fin de año, la noche vieja, el año nuevo, el "happy new year", el "bonne année", siempre me llega acompañado de una inevitable nostalgia y ya sé que esa noche, la del 31, un suspiro silencioso ocupará mi corazón a pesar de los fuegos artificiales, las 12 uvas y los chin chin de champagne. Y para no desentonar con mi alma, hoy elegí algunas estrofas de este poema maravilloso: "Pour les pauvres" de Victor Hugo.

Quand la fin de l'année arrive, le 31 décembre, la "noche vieja", le nouvel an, le "happy new year", la bonne année, elle arrive toujours accompagnée d'une inévitable nostalgie et je sais que le 31 au soir, un soupire silencieux prendra place dans mon cœur malgré les feux d'artifice, les 12 raisins et les chin chin du champagne. Et pour accompagner mon état d'esprit, aujourd'hui j'ai choisi quelques strophes d'un merveilleux poème: "Pour les pauvres" de Victor Hugo

Dans vos fêtes d’hiver, riches, heureux du monde,
Quand le bal tournoyant de ses feux vous inonde,
Quand partout à l’entour de vos pas vous voyez
Briller et rayonner cristaux, miroirs, balustres,
Candélabres ardents, cercle étoilé des lustres,
Et la danse, et la joie au front des conviés ;

Tandis qu’un timbre d’or sonnant dans vos demeures
Vous change en joyeux chant la voix grave des heures,
Oh ! songez-vous parfois que, de faim dévoré
Peut-être un indigent dans les carrefours sombres
S’arrête, et voit danser vos lumineuses ombres
Aux vitres du salon doré ?

Songez-vous qu’il est là sous le givre et la neige,
Ce père sans travail que la famine assiège ?
Et qu’il se dit tout bas : « Pour un seul, que de biens !
À son large festin que d’amis se récrient !
Ce riche est bien heureux, ses enfants lui sourient.
Rien que dans leurs jouets, que de pain pour les miens ! »

Et puis à votre fête il compare en son âme
Son foyer où jamais ne rayonne une flamme,
Ses enfants affamés, et leur mère en lambeau,
Et sur un peu de paille, étendue et muette,
L’aïeule, que l’hiver, hélas ! a déjà faite
Assez froide pour le tombeau (...)


Por supuesto existe la versión en español

Entradas populares